Saisir le nom d'une ville ou son code postal ici

Météo Nord-Pas-de-Calais

Prévisions météorologiques gratuites à 15 jours des départements de la région Nord-Pas-de-Calais.


Cliquez ci-dessous sur un département pour voir la liste des villes :


Le Nord-Pas-de-Calais 

Le Nord-Pas-de-Calais est une région française composée de deux départements : le Nord et le Pas-de-Calais. 
D’une population de 4 038 157 habitants, appelés les Nord-Pas-de-Calaisiens, elle compte parmi les régions d'Europe les plus densément peuplées.
Ses villes les plus importantes sont : Lille, préfecture de la région, Roubaix, Tourcoing, Calais, Dunkerque, Villeneuve-d’Ascq, Boulogne-sur-Mer, Douai, Wattrelos et Valenciennes.
Autrefois, la région faisait partie des Pays-Bas méridionaux et des Pays-Bas espagnols ; elle devint française en 1713 sous le nom de Pays-Bas français.




Histoire

Le pléistocène moyen est la période la plus ancienne permettant de confirmer la présence de l’homme dans la région grâce à la découverte, à Wimereux, du biface, outil de pierre taillée datant de 700 000 ans avant J.-C.. 
Les Belges s'implantèrent dans la région entre le Ve et le IIe siècle av. J.-C., suivis de plusieurs autres tribus qui se partagèrent la terre disponible : les Ménapiens et les Morins s'installèrent le long du littoral de la mer du Nord ; les Atrébates envahirent l'Artois et enfin les Nerviens prirent possession de l'Avesnois, entre la Sambre et l'Escaut. 
L’invasion romaine débuta en l’an 57 avant J.-C.. Suite à une victoire difficilement remportée contre les peuples celtes, les Romains menèrent une politique de pacification et de romanisation dans la région qu’ils dotèrent de leur organisation administrative. 
Avant le VIe siècle, la christianisation demeurait très limitée dans la région jusqu’à l'époque de Dagobert, vers 630, où elle prit une plus grande ampleur. De nombreux monastères furent construits, notamment à Marchiennes, Condé et Maroilles. 
Avec la guerre de Cent ans, la peste noire fit son apparition et détruisit un tiers de la population. 
Le duc de Bourgogne, Philippe le Bon, mit un terme aux comtés de Flandre et de Hainaut et joignit sous sa couronne la totalité de ce qui constituait alors les Pays-Bas (aujourd’hui la Hollande, la Belgique et le nord de la France).
Lille, sous domination bourguignonne, devint un pôle administratif important en accueillant la Cour des comptes de l'État bourguignon. Cette période fut synonyme de stabilité et de prospérité pour la région. 
Au XVIe siècle, le protestantisme se répandit très rapidement dans la région et c’est dans le cadre de la réforme catholique que l'université de Douai fut construite en 1552. Une nouvelle organisation ecclésiastique (territoriale, hiérarchique et financière) fut établie entre 1559 et 1561 par des bulles pontificales.
Après les longs conflits franco-espagnols du XVIe siècle, la région fut annexée à la France, lors des guerres de conquête de Louis XIV. 
Le département du Nord s’engagea, sous Napoléon, dans un plan de reconstruction afin d’unifier son territoire d'un point de vue social et administratif. Il fut toutefois occupé par les troupes britanniques de 1815 à 1818, après la victoire des coalisés à la bataille de Waterloo.
La région fut profondément touchée par la Première Guerre mondiale. Les Allemands occupèrent, dès le début, une grande partie du territoire et y demeurèrent jusqu’à la fin du conflit. 
En 1919, après la guerre, les deux tiers de sa surface furent classés zone rouge.  
Lors de la Deuxième Guerre mondiale, en 1940, la Wehrmacht captura quelque 35 000 soldats malgré la résistance de la poche de Lille qui dura plusieurs jours.


    

Géographie

Le Nord-Pas-de-Calais, d’une superficie de 12 414 km2, est bordé à l'est par la Belgique, à l'ouest et au nord par la Manche et la mer du Nord et au sud par la région Picardie. 
Son point culminant, qui s’élève à 271 m, est situé sur la commune d'Anor, près de la frontière belge.
Divers paysages composent la région : en Artois, se côtoient champs de blés et de betteraves ; la Côte d'Opale offre d’immenses plages tandis que la Thiérache et le Boulonnais se partagent les bocages de la région.
La surface boisée (forêts, bois, bosquets et peupleraies) occupe une superficie de 117 500 ha, soit 9 % du territoire. Elle est essentiellement composée de feuillus  (chênes, frênes, hêtres, etc.).


  

Climat

Le climat nord-pas-de-calaisiens est de type océanique.
Les amplitudes thermiques sont faibles et les hivers doux. La moyenne annuelle des températures est d'environ 10° C. 
La région est souvent touchée par des vents, parfois violents, qui peuvent modifier le climat d'un jour à l'autre.
Le climat diffère d’un bout à l’autre de la région selon le relief et la position du département par rapport aux grands flux : le passage de perturbations et les ciels de traîne sont souvent le résultat de l’influence atlantique des flux d’ouest ; les hivers froids aux ciels dégagés et les étés ensoleillés sont le fruit de l’influence des flux d’est. Les flux de sud, quant à eux, apportent, en été, un air sec et des températures pouvant atteindre 40° C.
En s'éloignant des côtes, le climat devient un peu plus continental, moins venté, avec des écarts de température plus marqués et des jours de gelée et de neige plus nombreux.

Économie

La région est confrontée à de graves difficultés structurelles et à une importante crise économique et sociale depuis l'après-guerre. Seule l’industrie du textile reste encore performante dans la région. 
Le secteur secondaire n'emploie plus que 33,8 % de la population active. 
En 2012, le taux de chômage de la région - le plus élevé de France métropolitaine - atteignait 13 %.
La culture des céréales, de la betterave et de la pomme de terre, entre autres, contribue au développement économique de l’agriculture qui occupait 78 % du territoire en 2000. 
Le Nord-Pas-de-Calais, avec un PIB de 86 747 millions d'euros, est la 4e région de France en termes de production de richesses.
Météo Nord-Pas-de-Calais