Saisir le nom d'une ville ou son code postal ici

Météo Aquitaine

Prévisions météorologiques gratuites à 15 jours des départements de la région Aquitaine.


Cliquez ci-dessous sur un département pour voir la liste des villes :


L’Aquitaine

Autrefois recouverte intégralement par l’océan Atlantique, la région administrative de l’Aquitaine, dont les habitants sont appelés les aquitains, est une région riche en histoire. Située au sud-ouest de la France, l’Aquitaine est divisée en cinq départements : la Dordogne, la Gironde, les Landes, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques. Sa plus grande ville est Bordeaux.


Historique

L’histoire de l’Aquitaine remonte à la préhistoire. La région joua un rôle primordial lors du peuplement de l’Europe, au cours de la dernière glaciation, et elle fut le principal refuge climatique de l’Europe de l’Ouest. Le nom d’Aquitaine lui fut attribué au moins un siècle av. J.-C.

Sous l’empire romain, lors du règne de Jules César, le lieutenant Publius Crassus entreprit la conquête de l’Aquitaine en 56 av. J.-C. À la même époque, le nom d’Aquitaine était employé pour identifer le sud-ouest de la Gaule, des Pyrénées aux rives de la Loire incluant Auvergne.  Les capitales de la Gaule furent respectivement Saintes et Bordeaux.  

Pour faire face aux invasions barbares, à la fin du 3e siècle, l’empereur romain Dioclétien instaura le Tétrarchie et divisa l’Aquitaine en trois parties : Aquitaine Première, Aquitaine Seconde et Novempopulanie.  Cette dernière devint la Gascogne sous la romanisation.   

L’Aquitaine fut également le lieu de naissance de Bertrand de Goth, mieux connu sous le nom de Pape Clément V en 1305. Il fut le 8e Pape français et établit la papauté à Avignon.

Lors de la révolution industrielle, la plus grande forêt artificielle d’Europe fut créée grâce à l’aménagement des Landes et le chemin de fer « Bordeaux-Paris » fut construit en 1848.

L’Aquitaine joua également un rôle important lors des deux Guerres Mondiales ; Bordeaux fut le refuge du gouvernement français en 1914 et en 1940.


Géographie

Nous retrouvons dans la partie sud de l’Aquitaine, sur le piémont pyrénéen, le Pays basque et le Béarn, tous deux réunis dans un même département : les Pyrénées-Atlantiques. Puis, à l’ouest, s’étalent les Landes de Gascogne, territoire qui s’étend sur les départements de la Gironde, des Landes et du Lot-et-Garonne. Le nord de la région est traversé par la Dordogne et la Garonne, deux des cours d’eau de cette région qui  alimentent le vignoble bordelais et les départements de la Dordogne, la Gironde et du Lot-et-Garonne. L’Aquitaine, troisième région de France métropolitaine, a une superficie de 41 309 km² équivalant à 8 % du territoire national. Région éloignée de la capitale française, elle est entourée des Pyrénées, du Massif central et bordée par l’océan Atlantique.     

L’ouest de la région est délimité par 300 kilomètres de côtes, également connues sous le nom de « Côte d’Argent ». Elles s’ouvrent sur l’océan Atlantique et abritent le bassin d’Arcachon et la baie de Saint-Jean-de-Luz. L’Aquitaine possède au sud une frontière avec l’Espagne (l’Aragon, la Navarre et le Pays basque espagnol) où l’on retrouve les Pyrénées et la Bidassoa. La région Midi-Pyrénées partage sa frontière à l’est de l’Aquitaine, le Limousin au nord-est et le Poitou-Charentes au nord.

Avec l’étendue boisée des Landes occupant 900 000 hectares, l’Aquitaine demeure la première région forestière française.

Bordeaux, Pau, Mérignac, Pessac, Bayonne, Talence, Anglet, Agen, Périgueux et Biarritz en sont les principales villes.

Climat

Le climat de l’Aquitaine est qualifié d’océanique car il dépend fortement de l’océan Atlantique. L’été peut être chaud et humide comme il peut y avoir de fortes périodes de sécheresse. L’automne reste généralement doux dans la région mais l’Aquitaine peut parfois connaître des tempêtes hivernales. Les températures demeurent néanmoins plutôt modérées, à tendance maritime.

Océanographie

La Garonne, la Dordogne, l’Adour et le Lot sont les principaux cours d’eau d’Aquitaine.

      

Économie

Reconnue pour son vin originaire du Bordelais ou des coteaux du Jurançon, l’Aquitaine est la région où l’on produit l’une des plus importantes quantités de fraises, de kiwis, de maïs, de carottes, d’asperges, de pruneaux, dont les fameux pruneaux d’Agen et autres productions végétales. Elle se situe également au premier rang de la production de foie gras en France ; les Pyrénées et le piémont du Massif central étant les principaux lieux en matière d’élevage sur ce territoire.  

Les plus importants ports de pêche sont Saint-Jean-de-Luz, Hendaye, Capbreton et Arcachon.  Le bassin d’Arcachon reste très prisé pour son ostréiculture.

L’économie de la région dépend surtout de l’agriculture, la sylviculture, la pêche et l’aquaculture. La moyenne nationale de travailleurs dans le secteur agricole se situe aux environs de 4 %, l’Aquitaine reste toutefois la première région agricole française avec 10% de sa population travaillant dans le domaine.  

Avec un PIB atteignant les 4,5 %, l’Aquitaine se place au sixième rang des régions ayant la plus importante activité économique en France.       

Bien qu’elle n’ait jamais été définie comme une région industrielle auparavant, l’Aquitaine a su occuper une place plus importante dans l’économie française, notamment dans le secteur secondaire. Depuis 2008, la région emploie un peu moins de 270 000 personnes, représentant environ 20 % de sa population active. Le secteur secondaire en Aquitaine, qui correspond à environ 5 % de celui de la capitale française, est divisé en deux composantes : l’industrie et la construction, également appelée bâtiment et travaux publics (BTP). La construction a permis la création de 100 000 emplois, nombre légèrement supérieur que dans le reste du pays, tandis que l’industrie a créé 160 000 emplois, un peu moins que la moyenne nationale.
Météo Aquitaine